• perreaudom

EXEMPLE VÉCU / "Dois-je procéder à des licenciements ?" Réponses et conseils du Coach-tarologue

Mis à jour : 11 mai 2019

André T. dirige une entreprise de menuiserie industrielle dans le centre de la France. Il a perdu 20% de son C.A. annuel par deux échecs sur des appels d’offres mal négociés à l’amont. Des défaillances de son service commercial n’ont pas permis de mener les clients à rédiger leur appel d’offres avec un descriptif qui puisse favoriser l’originalité de ses productions.

Se pose donc la question de réduire les coûts par différents moyens dont des suppressions de postes.

Procédure d’aide : - 1/ Une première étude tarologique portant sur les potentialités du marché de l'entreprise à moyen terme se révèlent excellentes.

- 2/ Afin de vérifier la crédibilité de ces premiers résultats, je procède à de nouveaux tirages des tarots portant sur la situation financière de l’entreprise à moyen terme. Les réponses révèlent une bonne trésorerie à 1 an. Dans le cas d’une réponse différente, je n’aurais pas validé les premiers résultats.

- 3/ Une troisième étude par de nouveaux tirages portant sur une période plus longue révèlent à 2 ans un bilan très bénéficiaire. La cohérence des trois études permet de valider le fait que l’entreprise a bien de solides potentialités de redressement et même de développement.

Ces informations positives sont difficilement compréhensibles, dans le contexte psychologique où l’équipe dirigeante est encore « assommée » par l’échec du 2ème appel d’offres et face aux prévisions de trésorerie logiquement pessimistes du service comptable.

Mais, impressionné par la cohérence des informations des trois études tarologiques et connaissant mes résultats d'aide pour d'autres entreprises, André T. accepte de poursuivre le processus d’aide à la décision.


- 4/ Je propose un brainstorming avec son équipe commerciale et les créatifs (le service design). Après avoir passé au tamis les multiples propositions spontanées, émerge l’idée de participer à un salon professionnel.

Une étude, elle aussi réalisée en tirages croisés pour vérifier la justesse des résultats par leur cohérence, fait prendre la décision de participer à ce salon malgré la prise de risque financière que représente cet investissement dans la situation de l’entreprise. Nota : à la vue de certaines informations subtiles apparues lors de plusieurs tirages des tarots, je conseille à André de faire venir au salon le groupe de collaborateurs qui ont participé au brainstorming, dont les créateurs.


Résultats :

Cette "prise de risque" de faire un salon s’est avérée juste, ainsi que le choix des collaborateurs y participant : Le salon a permis la mise en relation avec un designer important, spécialisé en agencement des collectivités publiques et pour l’hôtellerie. Il collabore maintenant régulièrement avec l’entreprise pour la fabrication de ses créations et ponctuellement comme apporteur d’affaires.

Lors du salon, les atouts et les spécificités techniques de l’entreprise ont été potentialisées par la qualité de relation qui a été établie entre le prospect-designer et les designers de l'entreprise.

Des signes très subtils autour du design/création que j’ai pu percevoir par les tarots sur plusieurs tirages, (signes appelés dans certains milieux "signaux faibles"), se sont révélés, une fois de plus, essentiels à l’obtention de tels résultats.

Posts récents

Voir tout
  • Predixit sur Facebook